La Programmation Neuro-Linguistique

L’utilisation du langage de la pensée
pour atteindre ses objectifs.

Selon le modèle de communication de la PNL, chaque personne se fait une représentation du monde selon ses propres «filtres». Ainsi, selon nos expériences passées, nos valeurs, nos croyances, nos attitudes, etc., la situation vécue sera représentée d’une façon différente selon les individus.

Avez-vous déjà participé à une soirée avec quelqu’un et qu’au moment de raconter tous les deux cet évènement à une autre personne vous aviez l’impression de ne pas avoir été au même endroit? Que vous aviez tous les deux une version bien différente de l’évènement?

Même événement, deux perceptions.

Là où ça devient particulièrement intéressant, c’est que nos émotions et nos comportements dépendent de cette perception, de cette «image» que l’on se fait de la situation, pas vraiment de la situation elle-même. C’est ce qui explique pourquoi deux personnes ne réagissent pas de la même façon devant le même évènement.

Par exemple, si je dois faire une présentation orale devant 200 personnes, et que le fait de me retrouver devant 200 personnes active en moi un souvenir ou une croyance limitante qui me fait croire que c’est insécurisant de se retrouver devant autant de personnes, je ressentirai une insécurité, un stress important, voire une peur qui se traduira par un comportement: je ne serai pas du tout à l’aise de faire cette présentation!

Une autre personne pourrait, au contraire, se trouver très motivée et confiante devant la même situation.

Même évènement, deux perceptions.

«Ok! Mais je n’y peux rien si ça m’angoisse de me retrouver devant autant de gens! Je ne le contrôle pas, ça vient tout seul!»

Vraiment? Et si vous pouviez aller à la source de cette croyance limitante ou de ce souvenir qui vous limite et que vous pouviez en modifier le sens, qu’est-ce qui se produirait?

Exact! Votre perception de la situation changerait. Être devant 200 personnes n’activerait plus ce sentiment d’insécurité et la peur cèderait sa place à la confiance! Et la confiance vous amènerait à faire une présentation à la hauteur de celle que vous souhaitez produire!

Intéressant, n’est-ce-pas?

Et cet exemple n’en est qu’un parmi tant d’autres! Chaque fois que vous ressentez une émotion ou produisez un comportement qui vous déplaît, vous limite, vous empêche d’atteindre vos objectifs, il est possible d’aller à sa source, de découvrir son origine et d’en modifier le sens. En modifiant la perception, vous serez en mesure de créer une vie à la hauteur de vos attentes et vous serez surpris de l’effet positif que ce changement aura sur vous et votre entourage.

Se découvrir, libérer, créer et rayonner!

Ce qui est aussi intéressant avec la PNL, c’est que l’attention est portée sur le «COMMENT» et non sur le «QUOI». Ce qui intéresse le praticien en PNL, ce n’est pas ce à quoi pense son client, mais plutôt comment il pense. Ce n’est pas ce qu’il vit ou a vécu, mais comment il perçoit ces situations et comment cette façon de penser se traduit en inconfort, en limitation, en problème pour lui.

Ici, il n’y a pas de recette unique.

Du point de vue de la PNL, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons de penser… il n’y a que des façons qui servent ou ne servent pas la personne.